Archives de catégorie : Stress

Comment gérer son stress

Salut les musiciens !

Aujourd’hui, avec l’aide de Graffiti, ma précieuse collaboratrice sur mes vidéos, je vais vous donner quelques conseils pour gérer votre stress.

Cet article s’adresse d’abord aux élèves qui, le 19 mai prochain, se produiront en public lors d’un concert à la salle des fêtes de St Victor de Morestel. Mais il est aussi à destination de tous les guitaristes qui doivent jouer en public, que ce soit lors des festivités du mois de juin, d’une réunion familiale, d’un mariage… Les conseils que je vais vous donner peuvent aussi être suivis par tous ceux qui, musiciens ou non, vont affronter des situations stressantes : entretien d’embauche, examens…

Pourquoi sommes-nous stressés ?

Nous ressentons du stress parce que nous voulons bien faire, donner le meilleur de nous même, parce que ce que nous faisons est important à nos yeux.

En cours, j’appelle ça l’effet prof. Combien d’élèves peinent à jouer devant moi (alors que je fais tout pour les mettre à l’aise, si, si), ce qu’ils réussissent très bien chez eux ? Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est important pour eux de me montrer qu’ils ont bien travaillé mais qu’en même temps, cela les paralyse.

Attention, cela ne veut pas dire que si vous ne ressentez pas de stress, vous vous en moquez ! Certains savent utiliser leur énergie à bon escient et la mobiliser pour donner le meilleur d’eux même sans ressentir de stress et sans se paralyser. Mais nous ne fonctionnons pas tous de la même façon.

Le stress, c’est vraiment la plaie, il peut nous paralyser et nous faire échouer, en route amis musiciens, luttons contre ce fléau !

1 – Maîtriser son sujet

Pour bien gérer son stress, il faut déjà maîtriser ce qu’on va produire en public, ce qui veut dire qu’il faut se préparer, réviser assidûment longtemps à l’avance. Plus vous sentirez que vous maîtrisez ce que vous faites, plus vous aurez confiance en vous.

Si vous vous y prenez à la dernière minutes, vous aurez conscience de manquer de préparation et ça ne vous aidera pas à être détendu.

Pour les musiciens, n’oubliez pas que tout morceau de musique requiert une « habitude du geste ». A force de vous entraîner à jouer votre/vos morceau(x) vous allez voir que vos mains, vos doigts, vont l’exécuter d’eux même. Vous aurez de moins en moins à penser à vos gestes. Vous pourrez focaliser votre attention sur autre chose, le feeling, la musicalité.

Mais cette aisance dans le jeu ne s’acquiert pas la journée avant le concert. Prévoyez de passer du temps au quotidien sur votre morceau plutôt que 5 heures la veille du concert !

 

2 – Se poser, respirer

Na faites jamais rien dans l’urgence.

Tu as raison, Graffiti, on reste cool, on ne se précipite pas.

Vous avez devant vous un sujet d’examen qui vous surprend ? pas de précipitation, respirez lentement, profondément. Prenez le temps de vous poser de réfléchir posément, ne cédez pas à la panique.

Pour les musiciens, posez vous AVANT de jouer.

Vérifier que tout est en place, rien ne vous gêne dans vos vêtements, la guitare est à sa place habituelle, vous voyez bien votre partition. On se donne le temps d’une respiration bien longue, très tranquille durant laquelle on entend dans sa tête le début de notre morceau.

Avant même qu’on ait joué la première note, le morceau est tout prêt dans la tête !

Toute cette préparation prends en réalité très peu de temps, même pas une minute. Mais vous serez calme. Si vous vous précipitez pour jouer, les mains tremblantes, mal posé, en voyant mal votre partition (zut un reflet, je ne vois plus rien… au secours). Vous allez droit à la catastrophe !

Res-pi-rez !

3- yoga, sophrologie des techniques douces au service du bien être.

Les profs de yoga ou les sophrologues ne sont pas des charlatans. N’hésitez pas à aller les voir, ils vous apprendront des techniques de respiration, de détente qui vous procureront apaisement et calme.

Le trac n’est pas une fatalité, on peut lutter contre sa nature, apprendre à respirer par le ventre, par exemple.

Là encore ne vous y prenez pas au dernier moment. Ces séances ont un coût mais cela peut être d’une grande utilité. J’ai eu recours aux deux et cela m’a beaucoup apporté !

4 – Mon ami, le pharmacien

Le stress n’est pas quelque chose de nouveau chez l’être humain. L’angoisse de se produire en public a toujours existé et les hommes ont depuis longtemps cherché des moyens de lutter contre cet état si déplaisant qui bien souvent conduit à l’échec.

Certains ont prennent de la drogue pour se détendre, où des médicaments très puissants qui stoppent le stress et les laissent détendus et calme, voire légèrement euphoriques. Non, la drogue n’est pas la solution. Et même si Eric Clapton chante, dans Cocaïne, que c’est la solution à tous les problème, c’est faux (même si Clapton est un guitariste sublime). La drogue est un poison qui vous tue, on n’y touche pas.

Mais ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas se faire aider ! Si le trac vous paralyse, allez voir votre pharmacien, demandez lui des médicaments homéopathiques ou de la phytothérapie (des plantes). Il existe d’excellents moyens, sans danger, de vous aider à trouver le calme. Pour moi j’ai parfois recours aux doses de Gelsemium Sempervirens. Mais chacun étant unique, partez à la recherche de solutions qui vous correspondent.

Renseignez-vous, certains pharmaciens ont vraiment des connaissances très pointues en phytothérapie ou en homéopathie, ils peuvent vous aider avec des solutions sans danger.

Attention, ne vous y prenez pas au dernier moment. Certains traitement prennent du temps pour faire effet.

5 – La solution sur ordonnance ?

Si vous êtes un grand stressé, si le trac vous fait perdre tous vos moyens, si vous avez les doigts gourds, voire que vous faites des malaises, il faut aller voir votre médecin.

Une fois de plus, prenez rendez-vous longtemps à l’avance, pour qu’il puisse vous prescrire des médicaments adaptés à votre cas.

N’écoutez surtout pas la bonne copine qui vous donne ses médicaments en vous disant qu’ils sont merveilleux. Ils sont peut être adaptés à son cas à elle mais elle, ce n’est pas vous. Votre médecin vous connaît, il saura vous prescrire le médicament adapté à votre cas.

6 – Le jour J

« Je dois jouer dans 3h, je reste sur ma guitare, je joue comme un taré’

Non.

Vous vous êtes bien entraîné, au préalable, vous avez éventuellement pris un petit traitement (où un traitement plus lourd avec l’aide de votre médecin) contre le stress. Jouez une où deux fois le ou les morceaux. Si vous avez un concert de deux heures à assurer le soir, jouez juste les parties les plus délicates.

Ensuite, faites autre chose, bougez, allez vous promener s’il fait beau, faites du shoping si vous aimez, lisez, regardez un film passionnant, mis en tous cas, changez vous les idées. Au dernier moment, plus vous allez vous acharner sur votre guitare, plus vous allez stresser, accumuler de la tension et, par le fait, accumuler les erreurs.

FAITES VOUS CONFIANCE, et videz-vous la tête !

J’espère que tous ces conseils vont vous aider à gérer votre stress si vous avez choisi de jouer en public où si vous devez passer un examen.

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires si cet article vous a aidé ! Profitez bien des moments en public et surtout des applaudissements qui suivront l’exécution de votre/vos morceaux !