Tri sélectif

Un jours… en cours de guitare….

Une chose importante pour moi : que le morceau proposé à l’élève lui plaise. Je me souviendrais toujours de cette élève à qui j’avais proposé le thème de « Pirates des Caraïbes » qui a toujours beaucoup de succès. Sur un ton sec elle me dit « AH Non. J’aime pas les pirates ».

Ok, d’accord. Je l’entend, je trouve autre chose. On progresse toujours mieux sur des morceaux que l’on aime. Et mes élèves ont le droit de me dire « ce morceau que tu m’as proposé, finalement je n’accroche pas, je voudrais changer ».
Si c’est à chaque fois, il faut se poser des questions sur l’envie de faire de la musique. Or ça ne s’est jamais produit en 10 ans de carrière.


Aiguiser sa sensibilité musicale

On ne peut pas tout aimer, tout jouer. Aiguiser sa sensibilité musicale me semble essentiel. Ecouter son coeur, son feeling. Par conséquent, il ne faut pas se demander si le morceau est facile, abordable ou pas (c’est mon boulot de proposer des morceaux qui correspondent à la courbe de progression de l’élève) mais je ne peux pas savoir à la place de l’élève vers quoi va son coeur.
Pour moi, c’est comme tomber amoureux. Pas de question intellectuelle à se poser. On laisse parler le coeur.


J’encourage mes élèves à faire du tri dans ce qu’ils écoutent. Qu’est ce que tu aimes ? Quelle musique te caresse l’oreille dans le sens du poil ? Quel morceau te donne des frissons dans le dos et fais trembler tes doigts ?


Mettez de la passion dans votre pratique musicale.

Maiden et le Boss

Un exemple de morceau qui m’a fait triper ? La première fois que j’ai entendu « Shine on Your Creazy Diamonds » en particulier, la première écoute des solos de Gilmour en général. Private investigation, Riders On the Storm. Les 2 derniers morceaux en date qui m’ont fait triper ? The Writing on the Wall (Iron Maiden) pour son riff curieusement bluesy et…. Downbound Train par Bruce Springsteen !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *